Vaccination du chat

Rhinotrachéite (herpèsvirus félin), calicivirus félin, panleucopénie infectieuse du chat - Il s'agit de vaccins de base. On administre le premier vaccin lorsque le chat est âgé de 6 à 8 semaines, puis on recommence 3 à 6 semaines plus tard. On administre une piqûre de rappel tous les ans. 

Virus de la leucémie féline - Il s'agit d'un vaccin facultatif. La leucémie peut être transmise d'un chat à l'autre par contact de liquide corporel d'un animal infecté. Il est fortement recommandé pour les chats qui vont à l'extérieur. On administre le premier vaccin lorsque le chat est âgé de 6 à 8 semaines, puis on recommence 3 à 6 semaines plus tard. On administre une piqûre de rappel tous les ans. 

Rage - Il s'agit également d'un vaccin de base. On administre le premier vaccin lorsque le chat est âgé de 12 à 16 semaines. On administre une piqûre de rappel un an plus tard, puis tous les 3 ans. 

Les vaccins facultatifs comprennent ceux contre la chlamydia, la péritonite infectieuse féline, et la dermatophytose, mais on ne les administre que lorsqu'on considère que le risque de contact est élevé. 



MALADIES FÉLINES ET LEURS SYMPTÔMES : 

Rhinotrachéite (herpèsvirus félin) : La rhinotrachéite virale féline est l'infection des voies respiratoires supérieures la plus grave et la plus répandue chez les chats. Les signes cliniques sont : fièvre modérée, manque d'appétit, éternuements, larmoiements, écoulements oculaire et nasal, respiration difficile et toux. L'infection, même si elle est traitée adéquatement, peut provoquer une maladie chronique. Le chat reste porteur toute sa vie, les symptômes reviennent habituellement en situation de stress, c'est à ce moment qu'il est contagieux. La vaccination est extrêmenent importante.

Panleucopénie féline : Également connue sous le nom de distemper du chat, la panleucopénie est une maladie très répandue et souvent mortelle. La plupart des chats risquant d'y être exposés au cours de leur vie, la vaccination contre cette maladie revêt une importance cruciale. Les signes cliniques de panleucopénie féline comprennent : fièvre, dépression, perte d'appétit, vomissements et diarrhée.

Calicivirus félin (CVR) : Le calicivirus est un virus qui affecte le système respiratoire supérieur des chats. Il est responsable d'environ 40% de toutes les maladies respiratoires félines. La gravité de l'infection peut varier, mais les symptômes incluent fréquemment : fièvre modérée, ulcères et vésicules sur la langue. Même s'ils sont traités avec succès, les chats atteints par le calicivirus peuvent devenir porteurs chroniques et présenter des symptômes cliniques chroniques d'éternuements et d'écoulements oculaires.

Virus de la leucémie féline (FeLV) - La leucémie féline est l'une des causes les plus importantes de maladie et de décès chez les chats. Elle cause un lymphome (une forme de cancer) chez environ 25% des chats infectés et comme elle inhibe le système immunitaire et la production de cellules par la moelle osseuse, elle est également responsable d'autres maladies infectieuses (comme l'anémie). La transmission de la maladie par des chats dont l'infection persiste malgré qu'ils semblent en bonne santé est l'une des sources importantes de la propagation de la leucémie féline. C'est un virus qui attaque le système immunitaire et rend le chat vulnérable à de multiples infections secondaires. La mort survient généralement en deçà de 3 ans après l'infection et la transmission se fait par contact avec d'autres chats. Le risque est particulièrement élevé pour des chats qui vivent dans des foyers à plusieurs chats ou qui vont à l'extérieur. Aucun lien n'est actuellement connu entre la leucémie féline et la forme humaine.

Rage - Le virus de la rage affecte le système nerveux et est mortel. Tous les mammifères, incluant l'humain, sont sensibles à cette infection. La rage représente un danger certain pour la santé; il est donc très important que votre chien soit vacciné contre cette maladie. En fait, la machination est exigée par certaines municipalités et par réglementation fédérale pour voyager à l'extérieur du Canada. Puisqu'il n'existe pas de traitement contre la rage, on doit euthanasier les animaux qui contractent la maladie. Lorsque l'animal reste en vie, le plus grand risque est le fait que la maladie puisse être transmise aux humains. Les symptômes sont habituellement un changement de comportement (ex. : perte de la crainte des étrangers, agressivité inhabituelle ou léthargie soudaine et inexplicable), faiblesse ou paralysie des membres postérieurs, démarche chancelante, tête basse, mâchoire relâchée ou expression faciale anormale, salivation excessive, morsures répétitives et inexplicables (ex. : l'animal mords ses propres membres ou divers objets), vocalisations inhabituelles, diminution de la consommation de nourriture ou d'eau.

Chlamydiose féline : Connue aussi sous le nom de pneumonie féline, cette maladie provoque une infection respiratoire relativement légère et affecte particulièrement les muqueuses oculaires. Les symptômes sont : larmoiement et parfois éternuements et écoulement nasal.

Virus de l'immunodéficience féline (VIF) - maladie rétrovirale (qui se duplique et qui s'intègre à l'ADN de l'hôte) causant l'immunosuppression. La plupart des chats atteints de cette maladie paraissent normaux pendant plusieurs années, jusqu'à ce que la maladie attaque entièrement le système immunitaire, causant ainsi la mort.