Posté le 24 Juillet 2018

Les vétérinaires ne couperont plus la queue et les oreilles des chiens

La pratique de la caudectomie (coupe de la queue) et l'essorillement (coupe des oreilles) sera interdite chez les vétérinaires Québécois dès 2017. Ces pratiques sont controversées, mais parfois prisées chez les éleveurs éthiques! La coupe de queue et d'oreilles suscite bien des débats, et gageons que les passionnés de chiens continueront à en parler bien après l'application de la loi!


Pourquoi les chiens avaient-ils besoin de ce type d'opération ?

Un peu d'histoire ! 

Lorsque la majorité de nos chiens étaient des chiens de travail, ces deux opérations étaient connues comme utilitaires. Chez nombre de races de chiens de chasse ainsi que de troupeau, la présence d'une queue était synonyme de fractures et infections. Pour éviter souffrance future, on coupait alors la queue des chiots à l'âge de deux jours. Et c'est la coupe d'oreilles, entre autres, qui a défini le cran et l'assurance du Doberman pendant des années. C'est son l'alliance de son allure et de son tempérament qui le rendit prisé comme chien de garde. Au fil des années, ces pratiques se virent passer d'utiles à esthétiques puisque le travail de nos chiens a bel et bien changé? Et nos attentes aussi!

La pratique fut gardée particulièrement par respect pour les origines du chien et elle devint lentement obsolète. Bannie déjà dans plusieurs pays d'Europe, il est maintenant à notre tour d'emboîter le pas. Les standards de race du Club Canin Canadien soulignent bien cette apparence classique sans interdire ou pénaliser les chiens aux oreilles et à la queue naturelle. Il sera donc intéressant de voir les juges de conformation et une grande partie du milieu de l'élevage éthique s'adapter à ces nouveaux facteurs au cours des années à venir.

Défaire les mythes concernant la coupe d'oreilles et de queue chez les chiens

Plusieurs théories face aux avantages de l'essorillement pourraient vous venir à l'oreille! Par exemple : que la coupe d'oreilles optimise l'ouïe. Aussi que cette même pratique diminue les infections aux oreilles. Mais qu'en est-il vraiment? Nous avons contacté la Clinique Vétérinaire Hochelaga sur le sujet afin d'avoir l'heure juste.

La technicienne a qui nous avons parlé était heureuse de nous annoncer que leur clinique ne pratiquait plus ces coupes esthétiques depuis déjà quelques années. Ils considèrent, eux aussi, qu'elles étaient avant tout utiles pour les chiens qui pratiquent sur une base régulière leur travail d'origine, chose qui se voit de moins en moins. Sinon la caudectomie pratiquée sur un chien plus âgé pour des causes médicales et son certain avantage pour les milieux comme la chasse, elle nous a confirmé qu'il n'y avait aucun avantage autre à compléter ces pratiques de manière préventive. Particulièrement la coupe d'oreille.

 

Conséquences possibles de la loi contre la caudectomie et l'essorillement

Il pourrait être inquiétant de voir certains persister en pratiquant ces coupes « à la maison ». La technicienne en santé animale me rassure immédiatement : bien qu'on ne peut empêcher les gens de faire ce qu'ils veulent chez eux, cette pratique est illégale et le fautif en subirait les conséquences si dévoilée au grand jour. Il serait donc bien risqué de s'essayer.

La coupe de queue est-elle? « Pratique » ?

Il est en effet reconnu que la coupe de la queue, chez certaines races, n'a rien d'esthétique.

Plusieurs passionnés de chasse vous confirmeront que la caudectomie assure à leur chien des heures de plaisir dans les broussailles sans risque pour leur santé. La coupe ayant lieu à l'âge de deux jour, il est impossible de déterminer quel chiot se verra attitré à des familles de chasse avant de procéder. Toutes les queues sont donc coupées.

L'absence de la caudectomie pourrait donc malheureusement handicaper certains passionnés de chasse et pêche à long terme. En effet, la coupe de queue, chez les chiens de chasse, a pour but de la protéger des plaies qui pourraient être crées en s'écorchant dans les broussailles.

Toutefois, la très grande majorité des chiens sont en fait des animaux de compagnie qui ne sont pas destinés au travail, et la coupe de queue ou d'oreilles n'est en rien utilitaire en ce qui les concerne.

Des outils de communication pour nos chiens

La queue et les oreilles de nos chiens sont de puissants outils de communication, qu'il ne faut amputer sans bonne raison. Bien que le meilleur ami de l'homme communique avec l'ensemble de sont corps et par diverses postures, la posture de la queue et le port des oreilles offrent une grande possibilité de nuances lors des « conversations ». Elles reflètent la peur, l'intérêt, le stress vécu, la joie, l'ambivalence? Dans toutes leurs « nuances de gris »!



www.jdm.com

Archives